Intérieur sain /environnement

Date de publication

Juillet 2022

Informations


Idéalement le taux d’humidité relative doit se situer entre 40% et 60%. En dessous de 40% il fait trop sec pour les voies respiratoires et au-delà de 70%, le risque de développement de moisissures devient important.

Le confort thermique se trouve entre 18 et 22°C (24°C pour les personnes âgées ou à mobilité réduite).

Attention pour la chambre à coucher des bébés en prévention du risque de mort subite la température maximale conseillée est entre 18 et 20°C.

En hiver il est conseillé de ventiler les pièces tous les jours en ouvrant les fenêtres en position battante pendant 15 minutes maximum. Au-delà de 15 min on risque de refroidir les murs et de créer des surfaces de condensation.

En été la période de ventilation peut être plus longue (sauf en cas d’allergies à certains pollens)


Toutes les pièces de la maison doivent être chauffées au minimum à 18°C en hiver. Si ce n’est pas le cas, cela peut engendrer de la condensation et le développement de moisissures.

Si des zones de moisissures apparaissent il faut les faire disparaitre en les frottant avec de l’eau et du savon et répéter dès qu’elles réapparaissent. Après séchage du mur il est conseillé de peindre les surfaces contaminées avec une bonne peinture acrylique sans odeur de type latex pour encapsuler les spores restantes.


Pour les salles d’eau (salle de bain/douche) il est conseillé de maintenir la porte fermée pour éviter que les vapeurs d’eau ne se répandent dans les chambres.

La salle de bain doit aussi être ventilée.

Une bonne idée est d’espacer les meubles de 10-15cm des murs pour permettre la circulation de l’air et éviter les phénomènes de condensation.


L’utilisation d’insecticides et/ou de diffuseurs électriques et /ou rollers ou de désodorisants est déconseillée car ceux-ci peuvent irriter les voies respiratoires.


Eviter d’utiliser de l’eau de javel qui est un produit agressif pour les voies respiratoires et l’environnement.

Utiliser un aspirateur avec filtre HEPA (haute efficacité pour les particules aériennes) empêche la dispersion des allergènes dans l’air intérieur.


Dans les chambres à coucher : laisser les lits ouverts la journée permet l’évacuation de l’humidité et de la chaleur libérés par le cops durant le sommeil.


Mesures spécifiques pour la lutte contre les acariens :

Les acariens sont des micro araignées qui prolifèrent dans l’obscurité, la chaleur et l’humidité ! (matelas, tapis, coussins, tissus d’ameublement , peluches..)

Réduire l’humidité du logement sous les 60% en aérant régulièrement (15minutes matin et soir) est utile. Vous pouvez vérifier le taux d’humidité en utilisant un hygromètre, idéalement viser entre 40-60%.

Laver la literie à 60°C : chaque semaine les draps et 3x/an oreillers, couvertures et couettes). Les tissus plus fragiles (peluches, tentures) peuvent être congelés 48h sous sac plastique, puis lavés à température préconisée.

Ne pas refaire le lit le matin afin d’éliminer l’humidité et la chaleur accumulées pendant la nuit.

Changer de matelas tous les 5-10 ans et choisir de préférence un matelas compact en mousse synthétique.

Entourer le matelas d’une housse anti acariens spécifique et brevetée ou utiliser le nouveau système acar up régulièrement.

Les matelas et housses imprégnés d’acaricides sont à éviter car ces produits sont toxiques et leur effet est limité dans le temps.

Remplacer tapis et moquettes par un revêtement de sol lisse et lavable régulièrement mais pas à grandes eaux.

Dépoussiérer par aspiration et/ou avec un chiffon humide.

Utiliser un aspirateur bien étanche avec un sac et si possible avec un filtre HEPA, conçu pour éviter le rejet dans l’air des particules d’acariens (il retient toutes les particules dont la taille est >03micromètres).