Aide à la parentalité

Date de publication

Aout 22

Informations

Triple P: le programme: Programme GRATUIT et qui a fait ses preuves


https://www.triplep-parentalite.fr/


Ce programme GRATUIT est accessible en ligne et en français.

Il y a plusieurs modules successifs, de courtes vidéos, du texte et des activités proposées pour apprendre des techniques efficaces pour aider son enfant à développer son autonomie, à gérer les conflits dans la fratrie, à les aider à développer leur estime d'eux-mêmes, à poser des limites éducatives sans violence..

Ce programme a fait la preuve de son efficacité dans la rééducation du stress parental, l'acquisition d'une meilleur confiance en eux des enfants, une baisse de la violence éducative au sein des familles. Il est recommandé par l'ONU et l'OMS.


Podcast utiles et intéressants à écouter:



En particulier le podcast sur les limites éducatives non violentes:


podcast.ausha.co
Etablir les limites éducatives | Ausha
Caroline Goldman, psychologue pour enfants et adolescents, dresse un état des lieux sur les troubles du comportement et propose des solutions pour établir les limites éducatives avec ses enfants. "Les troubles du comportement explosent en pédopsychiatrie depuis 6 / 7 ans. D'après moi, en grande partie à cause des écueils d'une éducation positive bienveillante largement relayée dans les médias et qui a menotté les parents dans l'exercice de leur autorité. Mais alors, si les principes de l'éducation bienveillante ne fonctionnent pas, que fait-on lorsque l'enfant appelle les limites ? Comment éduquer sans violence et sans laxisme ?  La solution tient, selon moi, en deux mots : le TIME OUT, ou la mise à l'écart temporaire hors de l'espace commun. Cette méthode est préconisée comme sanction non violente par le Conseil de l'Europe, mais aussi par le programme Barkley dans le traitement du TDAH et par le professeur Kazdin qui est directeur du centre de parentalité à l'université de Yale. Dans mon livre "File dans ta chambre, offrez des limites éducations à vos enfants" publié aux éditions Dunod en 2019, je détaille l'application de cette méthode que je conseille à mes patients depuis 16 ans en cabinet libéral. Voici le contenu de ma feuille de route pour établir les limites éducatives auprès des enfants entre 1 an et 11 ans. Il en existe également une pour les adolescents à partir de l'âge de 12 ans et sans limite d'âge, jusqu'à ce qu'ils ne vivent plus chez vous." Bonne écoute ! Enregistrement et montage : www.mamelieclement.com

Et la critique objective de l'éducation positive (excessive)


podcast.ausha.co
Critique de l'éducation positive | Ausha
Caroline Goldman, psychologue pour enfants et adolescents, élabore ici une critique de l'éducation bienveillante et positive en 5 points : 1. La confusion entre le besoin d'amour et le besoin de limites 2. Le déni de l'agressivité 3. La négation de la différence des générations 4. Les limites de l'application concrète de cette idéologie 5. L'instrumentalisation culpabilisante de données neuroscientifiques "La parentalité positive fait semblant de croire que la haine et l'ambivalence (mélange d'amour et de hargne) n'existent pas." "Les émotions négatives comme la colère, la frustration ou la peur ont leur rôle à jouer. Il n'y a rien de malveillant dans le conflit. Les parents doivent reprendre confiance en eux en ayant à l'esprit qu'un enfant qui est aimé le sait rofondément. Il ne confond jamais un parent maltraitant avec un parent de mauvaise humeur." "Il ne s'agit pas de soumettre l'enfant à l'adulte mais de l'initier à la loi, c'est une nécessité." "L'éducation bienveillante est un marché basé sur l'instrumentalisation culpabilisante et grossière de données neuroscientifiques. La culpabilisation est le moteur de ce business." "L'éducation positive présente une vision édulcorée de la vie à des fins marketing. La culpabilité des parents est un marché. On joue sur un sentiment qui ne demande qu'à être réveillé pour vendre des livres et des stages de parentalité." Bonne écoute ! Enregistrement et montage : www.mamelieclement.com

Et comment leur donner confiance en eux:


podcast.ausha.co
Leur donner confiance en eux | Ausha
Caroline Goldman, psychologue pour enfants et adolescents, donne ici 4 conseils pour donner confiance en eux à nos enfants. Son 1er conseil :  "Dites régulièrement à votre enfant, quelque soit son âge, que vous lui faites confiance. Exprimez un optimisme imperturbable quasiment béat face à son avenir. Assurez-lui qu'il parviendra, sans aucune difficulté, à se faire des amis, à travailler correctement à l'école, qu'il aura une vie heureuse, riche en rencontres, en amour, qu'il est et restera quelqu'un d'honnête, parfaitement capable de réussir tout ce qu'il entreprendra." "Aucun enfant ne souhaite perdre la confiance et l'estime de ses parents. C'est un trésor. Les enfants s'y accrochent et en restent toujours dignes." Son 2e conseil : "Ne privez jamais votre enfant des compliments qui vous traverse l'esprit à son sujet. Si vous le trouvez beau, dites-lui. Si vous trouvez qu'elle sent bon, dites-lui. Si vous les trouvez intelligents, drôles, généreux, touchants, si vous trouvez que leurs amis sont sympas ou que leur sauce pour les pâtes est bonne, dites-leur !" "Si la psychologie nous apprend quelque chose c'est qu'il n'existe aucune corrélation entre la valeur objective des gens et leur image d'eux-mêmes." Son 3e conseil : "Parent, dites du bien à votre enfant de son autre parent. Parce que votre union, le lien qui vous lie ne constitue pas seulement l'atmosphère familiale quotidienne qui l'entoure jour après jour. Votre relation est bien plus que ça. Elle est sa raison d'être au monde !" Son 4e conseil : "Veillez à bien structurer psychologiquement votre enfant. Bien souvent, lorsqu'un enfant développe des symptômes qui crient son mal-être psychique (il ne mange plus, il ne dort plus, il échoue à l'école, il développe des troubles du comportement...), il a honte de ses symptômes. Parents, allez consulter un psychologue." Bonne écoute !

Ou les vertus du rire dans l'éducation:



Livres de référence:

-L'éducation Positive: une question d'équilibre? de Marie Chetrit

-File dans ta chambre. de Caroline Goldman